Quel est le traitement de l’arthrose du dos ?

               Traitement de l’arthrose du dos : lequel choisir ?

En cas de douleurs et raideurs articulaires, il s’agit peut-être d’une arthrose. Cette maladie touche différentes parties du corps notamment le dos et provoque des symptômes parfois handicapants. De ce fait, il convient de traiter efficacement ces maux en consultant un spécialiste en la matière.

               Comment se manifeste l’arthrose du dos ?

L’arthrose du dos ou lombaire atteint surtout les personnes âgées en raison de l’usure de l’articulation au fil des années. Néanmoins, le phénomène survient également suite à des traumatismes articulaires à répétition. Les sensations douloureuses se détectent essentiellement en bas du dos ou des deux côtés de la colonne vertébrale.Les douleurs se déclenchent après un effort en faisant, par exemple, du sport ou en transportant des charges lourdes. D’autres signes apparaissent au fur et à mesure de la progression de la maladie. On recense des fourmillements dans les jambes et une forte raideur des muscles. Concernant les causes, elles sont diverses en commençant par une mauvaise posture, des inflammations ou un choc violent. Pour réduire les symptômes de manière significative, il faut choisir le meilleur traitement de l’arthrose du dos.

               Arthrose lombaire : quel traitement privilégier ?

Généralement, l’arthrose vise l’ensemble des articulations, mais la plus répandue reste celle de la colonne vertébrale. D’ailleurs, l’arthrose du dos se détecte surtout chez les plus de 65 ans et les sportifs professionnels. Comme les arthroses du genou et de la hanche, il est important de le traiter avec des solutions adaptées. Afin de retrouver un quotidien normal et sans douleur, la première étape consiste à entamer un bilan médical spécifique. Il faut noter que le processus favorise la diminution des douleurs puisqu’aucun médicament n’offre une totale guérison. De ce fait, le patient accède à un certain nombre d’alternatives en passant par l’acupuncture à la kinésithérapie. Face aux effets secondaires des anti-inflammatoires, bon nombre de personnes se tourne vers les pratiques non-invasives. Cependant, si les douleurs sont trop insupportables, des examens supplémentaires sont indispensables.

               Pourquoi recourir à l’imagerie pour diagnostiquer l’arthrose ?

Dans le traitement de l’arthrose du dos, les techniques d’imagerie interviennent rarement lors du diagnostic. À part la radiographie, il se peut que d’autres examens soient réalisés dont l’IRM ou imagerie par résonance magnétique. Cependant, ce genre d’analyse s’effectue uniquement dans le but de comprendre l’intensité des douleurs et de découvrir leur origine. En tout, ces examens permettent de poser un diagnostic fiable et précis. Il faut savoir que cette décision survient à l’absence de résultats et les complications limitant les mouvements. Selon les données obtenues, une opération chirurgicale peut être recommandée en fonction du profil.

En définitive, l’arthrose du dos résulte de l’âge, une fracture ou une pathologie liée aux vertèbres. Les signes varient d’une personne à une autre suivant les habitudes et le mode de vie de chacun. Pareillement du côté du traitement, les solutions s’expliquent par la progression de la maladie et des éventuelles complications.