L’Opération de la coiffe des rotateurs est-elle efficace

L’Opération de la coiffe des rotateurs est-elle efficace ?

Focus sur les ruptures de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs est une chape tendineuse continue. Elle vient recouvrir la tête de l’humérus, doublant de l’arrière en avant la capsule de l’articulation. Elle est formée de la réunion des tendons de quatre muscles courts et profonds qui s’attachent sur l’omoplate. Tous ces tendons adhèrent fermement à l’articulation de l’épaule pour le bon fonctionnement et la rotation de celle-ci. Dans les cas cliniques, les ruptures de la coiffe des rotateurs sont la pathologie de l’épaule la plus fréquente.

Les causes de la rupture de la coiffe des rotateurs

Avant de parler d’opération de la coiffe des rotateurs, il faudra mentionner les causes les plus fréquentes de sa rupture. Cette dernière peut être d’origine traumatique, dégénérative ou mixte. Les ruptures traumatiques sont dues à des chutes sur le moignon de l’épaule ou à des mouvements d’abduction complexes. Les atteintes dégénératives surviennent chez des sujets plus âgés, et sont souvent associées à un rétrécissement de l’espace sous-acromial. Notamment, la pathologie apparait généralement au-delà de 40 ans ou avant, après un choc grave. Elle peut aussi atteindre les personnes pratiquant des activités nécessitant une forte sollicitation de l’épaule. Le tabagisme favorise aussi son processus, entraînant le bouchage des artères censées irriguer les muscles. La lésion de la coiffe des rotateurs est une atteinte fréquente avec une prévalence de 30% dans la population générale.

Signes et symptômes

Certaines ruptures sont latentes et ne se manifestent qu’au décours d’un traumatisme, avec  apparition de douleurs. Ces douleurs peuvent être persistantes et s’accompagnent d’une baisse de force lorsqu’elles font suite à un traumatisme important. Cela est particulièrement localisé au niveau du moignon de l’épaule, et s’associe à des craquements lors de certains gestes. L’impotence fonctionnelle fait aussi partie des symptômes d’une rupture d’un tendon de l’épaule. En plus de la douleur, la personne atteinte est limitée dans la mobilité de son épaule. Ce qui génère une perte de force et une raideur anormale de l’épaule. En cas de perte importante de mobilité, on parle de pseudo-paralysie. Certes, même si la mobilité de l’épaule peut revenir de manière naturelle au bout de plusieurs semaines, les douleurs restent. Dans tous les cas, il est recommandé de consulter un spécialiste dès que les premiers symptômes apparaissent.

Diagnostics et traitements

Afin de confirmer le diagnostic d’une rupture de la coiffe des rotateurs, des examens d’imagerie sont mis en place de manière systématique. Pour ce faire, ils existent 4 techniques d’imagerie : la radiographie, l’échographie, l’IRM, l’arthroscanner. La radiographie et l’échographie sont moins précises que l’IRM ou l’arthroscanner. L’IRM est la technique d’imagerie de référence idéale pour évaluer la rupture de la coiffe. Elle permet de confirmer le caractère et tous les détails complets de la rupture. Pour un examen pré-opératoire, l’arthroscanner est aussi utilisé. Il consiste à injecter un produit spécial dans l’épaule pour pouvoir mettre en lumière les problèmes présents. Cela confirme le diagnostic de rupture et permet de préciser le nombre de tendons lésés. En outre, le traitement chirurgical est le moyen le plus efficace pour traiter les ruptures traumatiques et les ruptures dégénératives. La Clinique du Sport à Paris présente 97% de patients satisfaits lors des réparations par voie chirurgicale. Ce qui présente efficacement un taux de réussite miraculeux !

Bref, l’Opération de la coiffe des rotateurs est à faire pour mieux assurer la fonctionnalité de son épaule. Entre temps, en cas de besoin urgent de médicament, votre pharmacie de garde est à votre service.

24h/24, 7j/7